Publications

Entrepreneuriat et santé – Comment favoriser le déploiement de la télémédecine au Canada

Les technologies permettant la télémédecine sont disponibles et plus de Canadiens pourraient recevoir des soins à distance, depuis leur domicile ou leur travail, évitant ainsi les déplacements et les longues files d’attente. Malheureusement, nos gouvernements laissent en place des obstacles qui empêchent les patients de bénéficier des consultations virtuelles et les médecins de prodiguer ces soins.

Éducation : contenir les dépenses tout en améliorant la qualité des services

Lorsqu’il est question d’éducation, les gouvernements qui se sont succédé au Québec n’ont jamais hésité à vanter leurs « investissements ». Au cours des dernières années en particulier, l’éducation a souvent été considérée comme un des grands chevaux de bataille des différents partis politiques. Sachant que ce portefeuille représente le deuxième poste de dépenses de la province et que les prévisions suggèrent que ces dépenses vont continuer à croître, deux questions se posent : cette croissance est-elle soutenable, et y a-t-il moyen de faire les choses autrement?

Urgences : moins de patients, plus d’attente

Plus tôt cette année, des médias ont rapporté que la situation dans les urgences du Québec s’était améliorée en 2018-2019. Pourtant, lorsqu’on examine attentivement les données du ministère de la Santé et des Services sociaux, on constate que c’est l’inverse qui s’est produit, en dépit d’une diminution du nombre de visites par les patients.

Le Canada, un exemple pour les entrées en bourse

Le Canada a évité l’hécatombe des entreprises cotées en bourse qui a affligé l’économie américaine, surtout depuis l’entrée en vigueur en 2002 de la loi Sarbanes-Oxley imposant de nouvelles règles plus contraignantes sur la comptabilité et la transparence financière. Mais cette tendance se renverse légèrement depuis 2012. Le Canada doit donc faire des efforts pour favoriser l’accès de la classe moyenne aux opportunités d’investissement. Cela permettrait de démocratiser davantage la création de richesse pour les Canadiens et améliorerait l’accès des entreprises en démarrage au financement nécessaire pour développer leur entreprise.

Les effets pervers des règlements municipaux

Les Montréalais pourraient bientôt subir les « conséquences inattendues » de deux politiques municipales qui risquent d’entraîner les effets contraires de ceux recherchés au départ, dans ce qui se veut une dynamique connue des économistes, mais souvent ignorée par les politiciens.

Taxation du carbone : les politiques d’Ottawa et des provinces sont-elles efficientes?

Depuis les années 1920 et les travaux d’A.C. Pigou, les économistes s’entendent en général pour dire qu’imposer un prix sur les émissions d’un polluant est la façon la plus efficiente de les réduire et de minimiser les inconvénients associés aux interventions visant à limiter la pollution. Cette façon de faire donne habituellement de meilleurs résultats que la réglementation ou d’autres interventions gouvernementales qui ne s’appuient pas sur des mécanismes du marché.

Concentration dans le secteur aérien : devrait-on s’inquiéter?

Alors qu’Air Canada cherche à faire l’acquisition d’Air Transat, plusieurs commentateurs ont soutenu que la conclusion de la transaction entraînera une hausse des prix. Cet argument repose sur la prémisse selon laquelle la concurrence dans un marché donné est fonction de la taille et du nombre d’entreprises opérant dans ce même marché.

The Cumulative Impact of Harmful Policies – The Case of Oil and Gas in Alberta

Selon l’Agence internationale de l’énergie, la demande mondiale d’hydrocarbures devrait continuer à croître au moins jusqu’en 2040. Pourtant, au Canada, depuis un an environ, un nombre inhabituellement élevé d’événements majeurs – tous essentiellement défavorables – ont perturbé l’industrie pétrolière et gazière. Le départ d’entreprises internationales, les retards des projets de pipeline et les escomptes sans précédent consentis sur le Western Canadian Select (WCS) ne sont que quelques-uns des signes indiquant que le secteur pétrolier et gazier du pays fait face à de graves défis.

Pour une presse plus libre, plus de liberté économique

Les derniers rapports sur la liberté de presse sont inquiétants. Celle-ci a décliné au cours de la dernière décennie et 54 journalistes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions rien que pour la seule année 2018. Plusieurs facteurs expliquent le niveau de liberté de la presse d’un pays donné : la nature du régime politique, son niveau de développement ou la présence de conflits armés sur le territoire, par exemple. Un autre facteur important et trop souvent négligé est son degré de liberté économique.

Back to top