Réglementation

Hausse du salaire minimum: une politique efficace?

Vendredi dernier, nous apprenions que le salaire minimum au Québec passera de 13,50 $ à 14,25 $. Il s’agit d’une croissance fort décevante pour les organisations qui, comme la FTQ d’ailleurs, revendiquent plutôt une hausse draconienne à 18 $/h.

Les effets pervers d’une hausse draconienne du salaire minimum

À la suite de l’annonce de la hausse du salaire minimum de 13,50 $ à 14,25 $ l’heure par le ministre Jean Boulet, certains groupes communautaires et syndicats ont avancé qu’il s’agissait d’une occasion ratée de le faire passer à 18 $ l’heure. Les auteurs de cette publication arrivent à la conclusion que même si une hausse à 18 $ l’heure peut sembler bénéfique pour les travailleurs à faible revenu, cette augmentation vertigineuse de 33 % aurait des conséquences négatives sur la santé financière de diverses entreprises des secteurs du commerce de détail, de la restauration et de l’hébergement. Ils soutiennent même que plusieurs travailleurs de ces secteurs pourraient perdre leur emploi.

Couvre-feu : aucun effet sur le nombre de cas

Montréal, le 5 janvier 2022 – Les chercheurs de l’Institut économique de Montréal ont cru bon de tenter de justifier statistiquement et scientifiquement la mesure du couvre-feu. Après analyses, leurs modèles économétriques ne démontrent aucun effet du couvre-feu sur le nombre de cas.

Foresterie : un secteur qui continue d’innover

Contrairement aux perceptions véhiculées par certains opposants à l’industrie forestière, celle-ci continue d’innover et contribue de plus en plus à la lutte contre les changements climatiques. Dans cette publication, les auteurs Olivier Rancourt et Miguel Ouellette passent en revue certaines des innovations mises de l’avant par cette industrie.

Back to top