fbpx

Logement

Cessons de stimuler la flambée des prix de l’immobilier

Depuis plus d’un an, le prix des propriétés a explosé au Québec. Cette flambée des prix s’explique par plusieurs facteurs, dont certaines mesures mises en place dans les dernières années par les différents paliers de gouvernement.

Immobilier : le fédéral doit cesser de stimuler la flambée des prix

Montréal, le 23 juin 2021 – L’augmentation des prix de l’immobilier résidentiel au Canada, que ce soit à Montréal, Toronto ou Vancouver, a des conséquences bien tangibles sur la classe moyenne. À Vancouver, le prix moyen d’une maison individuelle atteint dorénavant 1,7 million de dollars, et le prix moyen de tous types de propriétés résidentielles a dépassé le million de dollars à Toronto. Pendant ce temps, les acheteurs potentiels à Montréal sont également aux prises avec une surchauffe du secteur qui s’exprime par des guerres de surenchères. Comment expliquer ce phénomène?

Le Point – Immobilier : le problème est le contrôle des loyers et non les acheteurs étrangers

Le gouvernement de l’Ontario a récemment annoncé de nouvelles politiques afin de calmer son marché immobilier, imposant une taxe de 15 % aux acheteurs étrangers semblable à celle adoptée en Colombie-Britannique en 2016, en plus d’élargir les mesures de contrôle des loyers. À Montréal, l’opposition demande à la Ville de suivre la voie tracée par ces deux provinces. Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, s’est montré peu enclin à interférer avec le marché, avec raison. C’est précisément ce genre de politique qui contribue au problème.

Back to top