Media Releases

Une première estimation de la valeur des eaux souterraines

Montreal, January 8, 2001 – L’eau souterraine québécoise est une ressource abondante et généralement de bonne qualité, mais elle n’est pas inépuisable et on doit s’assurer de sa conservation à long terme. Aucune mesure de conservation ne peut cependant être élaborée sans donnée concrète sur la valeur de la ressource.

Dans cette optique, l’Institut économique de Montréal (IEDM) lance aujourd’hui un Cahier de recherche qui propose une première estimation de la valeur économique des eaux souterraines à partir d’une enquête dans la région du nord de Montréal. En extrapolant les données récoltées pour cette région, les auteurs Michel Martin et Richard Marceau estiment que la valeur des ressources en eaux souterraines de la province de Québec serait de l’ordre de 5 milliards de dollars.

L’utilisation d’un bien commun et gratuit présente toujours le risque d’une dilapidation parce qu’il fera l’objet d’une demande plus forte. De la même façon, les problèmes environnementaux sont plus fréquents lorsque la propriété et la responsabilité sont partagées et difficiles à déterminer. La récente tragédie de Walkerton en Ontario a mis en évidence une fois de plus l’importance de bien gérer cette ressource qu’est l’eau.

Trouver le juste prix pour ce bien permettrait d’appliquer avec plus de rationalité économique des principes comme ceux de pollueur payeur ou d’utilisateur payeur. Selon les auteurs, «l’estimation d’une ‘vérité des prix’ de l’eau souterraine est un préalable à toute recommandation de politiques publiques visant une utilisation durable de cette ressource.»

Ce Cahier de recherche de l’IEDM constitue donc une première tentative au Québec d’évaluer ce bien non marchand qu’est l’eau et se veut une contribution au débat qui se poursuit sur la gestion de la ressource. Il est disponible sur notre site Web.

-30-

Pour toute information supplémentaire, veuillez contacter le (514) 273-0969.

Back to top