Santé

Trop réduire les prix des médicaments les rendra moins accessibles

Le gouvernement du Canada entend changer la façon dont le prix des nouveaux médicaments brevetés est établi, et réduire jusqu’à 70 % le prix maximum auquel ceux-ci peuvent être vendus. Les malades pourraient payer très cher cette réforme. Si elle va de l’avant et qu’elle ne tient pas compte des effets pervers des systèmes de prix de référence, qui sont désormais bien documentés par divers organismes internationaux, les Canadiens pourraient voir leur accès aux nouveaux médicaments ralenti ou même compromis.

Doit-on permettre aux superinfirmières de poser des diagnostics?

La ministre de la Santé a récemment demandé que les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) du Québec puissent poser des diagnostics, comme c’est le cas partout ailleurs au Canada. Le Collège des médecins du Québec (CMQ) a fini par emboîter le pas, tandis que la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), elle, se fait encore tirer l’oreille, alléguant que ce geste doit leur être réservé. Cette résistance est-elle justifiée?

Back to top