Fiscalité

Charité bien ordonnée commence par bien cibler

Noël et le jour de l’An sont synonymes d’entraide et de résolutions. On fête Noël en famille ou entre amis, certes. On donne aussi un coup de main à ceux d’entre nous qui ont eu moins de chance ou dont les circonstances sont plus difficiles. On se promet à soi-même de faire mieux pour l’année qui vient.

Lire la chronique sur le site du Journal de Montréal

Youri Chassin est économiste à l'Institut économique de Montréal. Il signe ce texte à titre personnel. * Cette chronique a aussi été publiée dans Le Journal de Québec.

Back to top