Éducation

La hausse des droits de scolarité réduirait-elle l’accessibilité aux études universitaires?

Selon une perception très répandue et véhiculée en particulier par les associations étudiantes, l’amélioration de l’accès à l’éducation supérieure passe nécessairement par une participation financière minime, voire même nulle, de la part des étudiants. Malgré cela, un nombre grandissant d’administrateurs universitaires et d’intervenants du monde académique et politique suggèrent d’augmenter les droits de scolarité, de façon à pallier ce qu’ils perçoivent être un sous-financement qui affecte la qualité de l’enseignement supérieur.

Liens d’intérêt

Annexe : Précisions sur le texte, données additionnelles, références complètes

Communiqué de presse : L’Institut économique de Montréal lance le débat sur le dégel des droits de scolarité universitaires

Back to top