Observations spontanées

Confinement: faisons-nous fausse route?

L’auteur de la principale étude utilisée pour justifier le confinement en vigueur dans le monde entier, surnommé le « Dr. Lockdown » dans les médias, a une feuille de route truffée de surestimation dramatique des décès.

En mars, Neil Ferguson de l’Imperial College a prédit que, si rien n’est fait, la Covid-19 pourrait tuer un demi-million de personnes au Royaume-Uni et 2,2 millions aux États-Unis. Cela signifierait plusieurs centaines de milliers de morts au Canada. Les politiciens en proie à la panique ont réagi rapidement, imposant des restrictions catastrophiques pour l’économie.

À ce moment, les antécédents de Ferguson ont été peu scrutinés. Pourtant, un article du Guardian publié en 2002 par le Dr Ferguson prédit jusqu’à 150 000 décès dus à la MCJ (« maladie de la vache folle »), soit 55 fois le nombre de morts réel de 2 704. Puis, dans un article du Guardian de 2005, le Dr Ferguson prédit que la grippe aviaire pourrait tuer jusqu’à « 200 millions » de personnes. [5] Le nombre réel de morts: 455.

Le Dr Ferguson fait sans aucun doute de son mieux, et les deux prédictions comportaient des limites statistiques inférieures qui, de façon prévisible, ont été ignorées par les médias. Alors que les salles d’urgence canadienne sont désertées par les patients plutôt que d’être prise d’assauts par des centaines de milliers de patients de la Covid-19, il est peut-être temps de se demander si nous avons réagi de façon disproportionnée.

Retour à la page des Observations spontanées.

Back to top