Agriculture

Le Programme d’assurance stabilisation et la crise de l’industrie porcine

Depuis plusieurs mois, les déboires de l’industrie porcine québécoise font les manchettes: fermetures d’abattoirs et d’usines de transformation, mises à pied, pertes financières. Plusieurs causes sont évoquées pour expliquer cette crise, notamment la hausse du dollar canadien, les cycles dans l’industrie, le taux élevé de maladie, le manque de compétitivité des abattoirs, les coûts additionnels pour se conformer aux normes environnementales, les rigidités de la mise en marché collective, etc. Un moratoire décrété par le gouvernement provincial sur l’expansion de la production porcine de 2002 à 2005 a aussi mis un frein au développement rapide de l’industrie depuis plus d’une décennie et à de nombreux projets d’investissement.

Liens d’intérêt

Communiqué de presse : Déjà largement subventionnée – Une réorganisation de l’industrie porcine québécoise s’impose

Back to top