Fiscalité

Le marché du carbone

Alors que la vente d’essence sera soumise dès le 1er janvier 2015 au marché du carbone formé par seulement le Québec et la Californie, un sondage réalisé par Léger Marketing pour le compte de l’Institut économique de Montréal (IEDM) révèle que près de la moitié des Québécois y sont défavorables lorsqu’ils apprennent que cette mesure pourrait entraîner une hausse du prix de l’essence de 3 ¢ le litre, contre 36 % qui y sont favorables.

Communiqué de presse : Seulement un tiers des Québécois sont favorables à l’instauration du marché du carbone s’il entraîne une hausse du prix de l’essence

Communiqué de presse : Marché du carbone : le Québec bon premier aux dépens des consommateurs (4 juillet 2014)

En lien avec cette publication

Les Québécois soucieux des prix à la pompe plus élevés à cause du marché du carbone (blogue de l’IEDM du Journal de Montréal, 29 août 2014)

Quebecers Want to Fight Climate Change But Worry About the Bottom Line (Huffington Post, 29 août 2014)

Back to top