Réforme des institutions publiques

Des idées pour Radio-Canada

Radio-Canada vit des moments difficiles, comme la plupart des médias. Le diffuseur public doit à la fois redéfinir son offre de service, et assurer son financement.

Au fil des ans, l’IEDM a proposé des solutions pour relever ces défis.

Notamment, la révision du mandat de la société d’État devrait être guidée par la perspective de centrer l’offre sur le contenu canadien et la culture. En effet, un diffuseur public doit d’abord et avant tout se concentrer à offrir ce qui est moins disponible et ce que les acteurs privés ne font pas, ou pas autant. Voir le Point sur le mandat de Radio-Canada/CBC, à ce sujet.

Radio-Canada pourrait aussi s’inspirer, en partie, de la National Public Radio (NPR), aux États-Unis, pour revoir son financement et se rapprocher de son public. Alors que NPR – et son pendant télévisuel PBS – mise sur l’aspect local et la qualité, la SRC semble définir son succès par les cotes d’écoute. Se pourrait-il qu’en remettant Radio-Canada entre les mains de son public, on y retrouve plus de contenu culturel, de talent d’ici ou de grands reportages? La question mérite d’être posée. Voir le Point sur la radio publique américaine, à ce sujet.

Michel Kelly-Gagnon est président et directeur général de l'Institut économique de Montréal. Il signe ce texte à titre personnel.

Back to top