Éducation

Respecter les injonctions?

Question de La Presse débats :

Les directions de cégeps devraient-elles s’assurer de respecter les injonctions les enjoignant à reprendre les cours? Devraient-elles demander à la police d’intervenir pour empêcher les étudiants (et des professeurs) de bloquer l’accès aux établissements?

Réponse de Michel Kelly-Gagnon :

Absolument!

Si des étudiants (et il est important ici de noter le mot des étudiants et non pas les étudiants) souhaitent protester contre la hausse des droits de scolarité, le Plan Nord, le « néolibéralisme », la corruption, les banques, ou que sais-je encore en refusant de se rendre à leurs cours, c'est leur droit le plus strict.

À l'inverse, si d'autres étudiants font le choix de poursuivre leurs études, leurs droits doivent également être protégés.

Ainsi donc, ce qui est en cause ici n'est pas « l'accès aux établissements », mais bien les droits et libertés des étudiants qui ont un point de vue différent.

Du reste, il faut aussi ne pas perdre de vue qu'au moins le 2/3 des étudiants (certains disent même le 3/4) ne partagent pas le point de vue des leaders étudiants les plus visibles et qu'ils continuent à se rendre en classe.

Enfin, quand on sait que plusieurs des étudiants les plus militants se réclament de la mouvance dite « libertaire », alors pourquoi Diable leur est-il si difficile de comprendre une notion toute simple: vivre et laissez-vivre?

Michel Kelly-Gagnon est président et directeur général de l'Institut économique de Montréal. Il signe ce texte à titre personnel.

Back to top