Communiqués de presse

La saga de la cimenterie McInnis a coûté trop cher aux familles québécoises

Montréal, le 1er septembre 2021 – Nous apprenions aujourd’hui que le gouvernement du Québec a perdu les quelques 472 millions de dollars injectés dans la cimenterie McInnis depuis son lancement en 2011. Miguel Ouellette, directeur des opérations et économiste à l’Institut économique de Montréal, a souhaité réagir à cette nouvelle.

« Il est très inquiétant de penser que non seulement le gouvernement du Québec a décidé d’injecter des capitaux dans l’un des plus grands pollueurs de la province alors qu’il vise à combattre les changements climatiques, mais il a choisi de transférer le risque de riches actionnaires du secteur privé sur les épaules des familles québécoises. Quand allons-nous arrêter de jouer au casino avec l’argent des contribuables? », se questionne M. Ouellette.

« La Caisse de dépôt et placement a ainsi reçu à peine 2,5 millions de dollars en comptant pour céder le contrôle de l’entreprise au géant brésilien Votorantim Cimentos. Il faut se rappeler qu’un des objectifs premiers du gouvernement était de conserver les emplois au Québec. Malheureusement pour les contribuables, nous avons déboursé plus d’un million de dollars par emploi. C’est inconcevable! », poursuit-il.

« Nous devons une fois pour toutes cesser de choisir les gagnants et les perdants sur les marchés. L’argent du gouvernement appartient aux familles québécoises, et il faut la gérer de manière rigoureuse et économiquement saine », conclut l’économiste.

* * *

L’Institut économique de Montréal est un think tank indépendant sur les politiques publiques. Par ses publications, ses apparitions dans les médias et ses services consultatifs aux décideurs politiques, l’IEDM stimule les débats et les réformes des politiques publiques en se basant sur les principes établis de l’économie de marché et sur l’entrepreneuriat.

-30-

Demandes d’entrevue : Daniel Dufort, IEDM. Tél. : 438-886-9919 / courriel: ddufort@iedm.org

Back to top