Fiscalité

Les taxes de vente et le commerce électronique

Le commerce électronique est en voie de devenir un élément majeur de la compétitivité des économies industrialisées. Entre autres, il réduit les coûts de transaction des agents économiques, augmente la productivité des organisations et facilite les échanges internationaux. De plus, le commerce électronique assure une plus grande transparence au mécanisme des prix puisqu’il suffit de quelques clics de souris pour comparer les offres de divers producteurs. Ceci augmente la concurrence sur les divers marchés pour le bénéfice des acheteurs. Une économie plus compétitive assure une meilleure allocation des ressources dont tous les agents économiques profitent.

Une évaluation de la proposition de taxation à deux taux de l’Alliance canadienne

Les récentes hausses importantes des rentrées fiscales du gouvernement canadien sont une surprise agréable pour les électeurs car elles font suite à une période extrêmement longue et exceptionnelle de déficits budgétaires. Dans la mesure où ces hausses ne sont pas temporaires mais résultent d’une croissance économique qui restera en permanence plus forte que par le passé, se pose la question de l’utilisation des «surplus» budgétaires. Cette note fait le point sur ces questions en présentant d’abord l’impact potentiel de l’introduction d’un système fiscal à deux taux, tel que proposé par le parti de l’Alliance canadienne. Ensuite les éléments d’une fiscalité qui soutiennent la croissance de la productivité, de l’emploi et du niveau de vie sont identifiés.

Irish Economics

La réduction du fardeau fiscal des particuliers et des entreprises et ses effets sur la croissance économique.

Back to top