Fiscalité

Canada: un endettement de plus en plus préoccupant

En avril dernier, le Fonds monétaire international (FMI) a prédit une augmentation « massive » des emprunts des gouvernements du monde entier pour répondre à la pandémie de COVID-19[1]. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont eu raison!

Au cours des neuf derniers mois, le gouvernement du Canada a massivement augmenté ses emprunts afin de réaliser davantage de dépenses publiques en lien avec la pandémie. Ceci, entre autres, afin de venir en aide aux citoyens qui sont confrontés aux circonstances extraordinaires de la COVID-19. En fait, Statistique Canada estime que le gouvernement fédéral empruntera 713 milliards de dollars en 2020-2021, soit 60 % de plus que l’année dernière[2]. De surcroît, le FMI a établi que le niveau d’emprunt du Canada approche l’équivalent de 20 % du PIB du pays, un pourcentage parmi les plus élevés au monde, comme nous pouvons le constater dans le graphique au bas de ce texte.

Certes, en période d’urgence sanitaire, les outils budgétaires jouent un rôle nécessaire dans la gestion de crise et donnent au gouvernement une flexibilité qui lui permet de réagir rapidement selon la gravité de la situation. Cependant, même avant la pandémie, la dette fédérale était déjà à un niveau devant être surveillé de près, soit l’équivalent de 31 % de notre PIB en 2019[3], et ce ratio est prévu de s’établir à 49 % d’ici la fin de 2021[4]. Au lieu de prendre des mesures pour retrouver le contrôle des dépenses publiques, le gouvernement fédéral a accumulé des déficits importants lors des années précédentes, en pleine période de prospérité économique.

Si notre gouvernement continue de s’endetter à ce rythme, le service de la dette finira bien par s’alourdir et la capacité du gouvernement à lutter contre les crises futures s’en trouvera amoindrie. Sans compter notre cote de crédit qui risque de se détériorer. Si nous voulons créer un environnement favorable à la croissance et un filet de sécurité plus solide pour la génération future, une gestion budgétaire plus responsable est de mise.

Source : John Letzing, « Countries are piling on record amounts of debt amid COVID-19. Here’s what that means », World Economic Forum, 5 novembre 2020.

Retour à la page des Observations spontanées.

Notes

1. Chris Giles, « Governments face “massive” rise in public debt, IMF warns », Financial Times, 15 avril 2020.
2. Calculs de l’auteur. Gouvernement du Canada, Portrait économique et budgétaire 2020, 24 août, 2020, p. 174.
3. Gouvernement du Canada, « Rapport financier annuel du gouvernement du Canada 2018-2019 », 25 septembre 2019.
4. Idem.

Back to top