Éducation

Les droits de scolarité et le financement à long terme des universités

Le gouvernement québécois prévoit hausser les droits de scolarité universitaires de 50 $ par trimestre jusqu’en 2011-2012. Jusqu’ici, peu d’études ont évalué les conséquences de cette politique de «dégel» sur le financement des universités et sur la participation des étudiants à celui-ci. De plus, aucune annonce ne laisse deviner la politique de tarification des études universitaires qui prévaudra après 2012. Cette Note économique amorce donc la réflexion sur le type de politique qui pourrait être adoptée afin d’assurer le financement à long terme des universités.

Liens d’intérêt

Annexe 1 :: Tableaux complémentaires

Communiqué de presse : L’augmentation asymétrique des droits de scolarité diminuerait d’un quart le retard du Québec par rapport à la moyenne canadienne

Back to top