Éducation

Formation professionnelle: à la recherche du temps perdu

Avec le vieillissement de la population et le nombre élevé de départs à la retraite, de nombreux postes seront à combler dans les prochaines années dans les métiers et techniques spécialisés. En conséquence, les conditions salariales associées à ces emplois deviennent de plus en plus intéressantes. Or, la plupart des politiciens et des journalistes ayant fréquenté l’université, on a souvent tendance à oublier l’importance de la formation professionnelle dans les débats publics. Parallèlement, le décrochage scolaire reste un grave problème au Québec (un cinquième des jeunes de 19 ans est dans cette situation). Le phénomène mérite qu’on s’y attarde afin d’éviter à plusieurs jeunes de commencer leur vie professionnelle du mauvais pied.

Liens d’intérêt

Communiqué de presse : Encourager la formation professionnelle pour accroître l’employabilité des jeunes

Back to top