Agriculture

Le cycle de négociations de Doha et le commerce agricole

Cela peut sembler contre-intuitif puisque les pays ont tendance à s’isoler pendant les temps difficiles, mais le défi que présente la crise alimentaire actuelle invite tous les pays à s’entendre sur des politiques communes dans l’objectif de promouvoir le commerce. Les politiques protectionnistes des pays industrialisés et les distorsions qu’elles provoquent dans les règles commerciales du secteur de l’agriculture sont des facteurs fondamentaux qui empêchent l’ajustement de la production et de la distribution agricole mondiale à une demande en croissance. Un environnement commercial plus libre permettrait une plus grande flexibilité et davantage d’innovation afin de s’adapter aux conditions du marché, comme le font toutes les autres industries.

Liens d’intérêt

Communiqué de presse : Conférence de la FAO: le Canada doit revoir ses programmes de gestion de l’offre

Back to top