Textes d'opinion

Assez, les taxes sur l’essence!

L’État s’apprêterait à piger (encore une fois) dans la poche des automobilistes pour financer le transport en commun, selon la Coalition avenir Québec (CAQ).

Selon le porte-parole de la CAQ en matière de transports, Éric Caire, plusieurs indices laissent présager une nouvelle hausse de la taxe sur l’essence.

Je ne sais pas si les inquiétudes du député de la CAQ sont fondées, mais souhaitons que non. Petit rappel: selon le CAA-Québec, en 2013-2014, le gouvernement du Québec prélèvera quelque 3,6 milliards de dollars dans les poches des automobilistes. De ces 3,6 milliards, plus du tiers servira au financement du transport en commun.

Toujours selon CAA-Québec, en 2012 une étude concluait que les automobilistes montréalais ont le fardeau le plus lourd en matière de taxes sur l’essence. Leur effort financier pour payer le litre d’essence était le plus élevé parmi les 33 municipalités canadiennes et américaines étudiées. Soulignons que les taxes sur l’essence ont encore monté depuis cette étude…

En cette période de ralentissement économique et de pertes d’emplois, il serait certainement mal avisé que le gouvernement actuel vienne ajouter au fardeau fiscal des Québécois, qu’ils soient automobilistes ou non.

Michel Kelly-Gagnon est président et directeur général de l'Institut économique de Montréal. Il signe ce texte à titre personnel.

Back to top