Environnement

Les coûts croissants de la production d’électricité au Québec

Invoquant d’« évidentes considérations économiques », soit une économie annuelle de 24 millions de dollars, le gouvernement du Québec a annulé en février dernier six projets de petites centrales hydroélectriques. En avril, il annonçait pourtant de nouveaux contrats d’approvisionnement en énergie éolienne, alors que cette filière est déjà assurée de recevoir une subvention implicite de 695 millions de dollars par an jusqu’en 2020. Pour l’auteur de cette Note économique, nous avons un urgent besoin de décisions rationnelles basées sur les besoins, et non axées sur un soutien artificiel de filières énergétiques.

Communiqué de presse :: Il en coûtera 695 millions de dollars par an pour produire de l’énergie éolienne dont le Québec n’a pas besoin

Annexe technique :: Calcul des subventions implicites pour chaque filière

 

En lien avec cette publication

Le ministre responsable de la Gaspésie fait économie… de logique (Huffington Post Québec, 24 juin 2013)

Blowing our tax dollars on windmills (Sun Media, 28 juin 2013)

Entrevue avec Youri Chassin, économiste à l’IEDM (Radio-Canada, 17 juin 2013) Reportage avec Youri Chassin, économiste à l’IEDM (Réseau TVA, 16 juin 2013)
Back to top