Communiqués de presse

Un gouvernement de gauche est-il plus dépensier? Pas nécessairement, conclut une publication de l’IEDM

Montréal, le mardi 26 mars 2013 – Sous la gouverne de quel président américain la taille relative du gouvernement a-t-elle bondi de 39 %? Les républicains « de droite » de George W. Bush. Au Québec, quel parti politique a réduit la taille relative de l’État de 19 % en 10 ans? Les péquistes « de gauche » sous Parizeau, Bouchard et Landry.

Les termes « gauche » et « droite » sont souvent utilisés pour caractériser la propension d’un gouvernement à augmenter ou diminuer les dépenses publiques. Mais ces étiquettes permettent-elles réellement d’apprécier avec justesse les politiques des partis en cette matière? Pas vraiment, apprend-t-on dans une nouvelle publication de l’Institut économique de Montréal (IEDM).

« Dans les cas que nous avons étudiés, on n’observe aucune relation systématique entre l’idéologie des partis au pouvoir et l’évolution des dépenses publiques sur le PIB. Considérer la gauche plus dépensière et la droite plus austère sur le plan économique ne résiste pas à l’analyse. Il faut donc se méfier des raccourcis trompeurs afin de ne pas teinter son analyse », affirme Michel Kelly-Gagnon, P.-D.G. de l’IEDM.

Pour bien comprendre la réalité économique, poursuit Vincent Geloso, coauteur de la Note, il faut aller au-delà des clichés idéologiques pour se concentrer plutôt sur les faits. On y découvre alors un tout autre portrait, souvent bien différent de la rhétorique officielle des partis politiques, que ceux-ci se réclament de la gauche ou de la droite. D’ailleurs, la publication de l’IEDM présente certaines explications mises de l’avant par d’autres chercheurs pour tenter de mieux comprendre ce phénomène.

La Note économique intitulée Qui dépense le plus : gauche ou droite? est signée par Michel Kelly-Gagnon, président-directeur général de l’IEDM et par Vincent Geloso, étudiant au doctorat en histoire économique à la London School of Economics et économiste à l’IEDM. Cette publication et son annexe technique peuvent être consultées sur notre site.

* * *

L’Institut économique de Montréal est un organisme de recherche et d’éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l’IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

– 30 –

Demandes d’entrevues : Ariane Gauthier, coordonnatrice des communications, Institut économique de Montréal / Tél. : 514 273-0969 p. 2231 / Cell. : 514 603-8746 / Courriel : agauthier@iedm.org

Back to top