Publications

Le « miracle celte »

Depuis 1987, l’Irlande est devenue incontestablement la star du monde économique international. C’est en effet l’année de l’arrivée au pouvoir d’une administration vouée à l’allégement fiscal et à la gestion responsable des finances publiques. 1987 est aussi l’année où est intervenu une sorte de consensus social en faveur de la modération en matière de coût du travail. John Bruton, chef de l’Opposition à Dublin, a joué un rôle de premier plan dans ce retournement épique. En fait, l’Irlande est vraisemblablement l’étoile la plus brillante du firmament économique à l’heure actuelle.

* * *

Note économique inspirée d’un chapitre de l’essai Road to Growth: How Lagging Economies Become Prosperous de Fred McMahon.

Fred McMahon dirige le Centre for Globalization Studies (centre d’études sur la mondialisation) du Fraser Institute, un centre de recherche économique situé à Vancouver. Il est aussi à la tête du Economic Freedom of the World Network (réseau de la liberté économique du monde), une alliance internationale qui regroupe des centres de recherche indépendants dans plus de 50 pays. Sous la direction du Fraser Institute, le réseau produit chaque année le rapport sur la liberté économique du monde. M. McMahon a écrit plusieurs livres, notamment Looking the Gift Horse in the Mouth: The Impact of Federal Transfers on Atlantic Canada, qui a remporté le prix commémoratif international Sir Antony Fisher pour l’avancement du débat public sur les politiques, d’une valeur de 10 000 $US. Il est l’auteur de Road to Growth: How Lagging Economies Become Prosperous, dont l’introduction est signée par l’ancien premier ministre irlandais John Burton, et de Retreat from Growth: Atlantic Canada and the Negative Sum Economy (introduction par Robert Mundell, titulaire d’un prix Nobel), retenu comme candidat pour le prix canadien Donner de 2001.

Back to top