Fiscalité

Les conséquences négatives de l’imposition des entreprises sur l’investissement et sur les travailleurs

Les gouvernements ont consenti des efforts substantiels dans les dernières années afin de réduire le fardeau fiscal des entreprises. Le gouvernement fédéral a promis de réduire l’impôt sur les bénéfices des sociétés vers un taux de 15 % en 2012. Le dernier budget du gouvernement québécois souligne notamment l’abolition complète de la taxe sur le capital qui entrera en vigueur le 1er janvier 2011. Il s’agit d’une très bonne nouvelle, car l’impôt sur les bénéfices des sociétés et plusieurs autres impôts payés par les entreprises ne frappent pas seulement ou même surtout les actionnaires, mais également les travailleurs, en particulier dans une économie ouverte.

Les travailleurs sont les premiers touchés par la hausse du taux d’imposition des entreprises, selon l’Institut économique de Montréal :: Communiqué de presse, 8 décembre 2010

 

En lien avec cette publication

  Entrevue avec Vincent Geloso (CHOI-FM, 20 janvier 2011)  
Back to top