Media Releases

“Father of Equalization” says programme can be destroyed by politics and design flaws

Montreal, October 25, 2001 – Professor James Buchanan, 1986 Nobel Laureate in Economics, says that equalization programmes can be captured and destroyed by politics and bad design. Known as one of the “fathers of equalization” because his early writings were highly influential in the design of equalization programmes such as Canada’s, Buchanan revisited his arguments of 50 years ago in Montreal today. He said that he didn’t take enough account of how political interference with the operations of such programmes can outweigh the good intentions behind them.

Le débat sur les fusions municipales devra être refait

Montreal, October 1, 2001 – Même s’il est vraisemblablement trop tard pour faire marche arrière, le débat sur les fusions municipales forcées a ignoré les leçons de la science économique et devra éventuellement être refait. C’est la conclusion que tire l’Institut économique de Montréal (IEDM) dans sa dernière publication, une Note économique qui s’appuie sur les études de chercheurs canadiens et américains.

Universal Private Choice: Medicare Plus, a proposal for reforming Canada’s health care system

Montreal, September 11, 2001 – A Research Paper, made public today by the Montreal Economic Institute (MEI), offers a new approach to the financing, insuring and delivery of medical and hospital services in Canada. Dr J. Edwin Coffey, former president of the Quebec Medical Association, and Dr. Jacques Chaoulli are the authors of Universal Private Choice: Medicare Plus, a concept of health care with quality, access and choice for all Canadians.

Un livre de l’Institut économique de Montréal lance le débat sur la libéralisation des marchés de l’électricité au Québec

Montreal, May 30, 2001 – Les marchés de l’électricité sont en complet bouleversement en Amérique du Nord et malgré une stabilité apparente au Québec, les Québécois n’auront pas le choix de suivre de près ces développements et de remettre partiellement en question une structure de production en place depuis déjà quatre décennies.

The American experience – Municipal mergers have proven to be ineffective

Montreal, May 18, 2001 – Before an attentive audience of more than 150, Professor Howard Husock, Director of Case Studies in Public Policy at the John F. Kennedy School of Government at Harvard University, described how municipal mergers work in opposition with the interests and expectations of citizens. Backed by 50 years of experience in the U.S., Professor Husock explained: “History has demonstrated that municipal amalgamations may satisfy the ambitions of politicians and planners everywhere, although citizens prefer small towns because in them, they really feel at home.” Clarifying the differences that exist between the municipal amalgamations in the United States and in Québec, Professor Husock explained that in both instances “it is completely erroneous to believe that a broader municipal government would mean a more efficient government.”

La pauvreté n’est pas une condition permanente

Montreal, May 10, 2001 – Dans sa dernière Note économique dévoilée aujourd’hui, l’Institut économique de Montréal s’attaque à un mythe tenace qui veut qu’une partie importante de la population canadienne vivote en permanence sous le seuil de la pauvreté.

L’expansion de l’État a eu un effet négatif sur le niveau de vie des Québécois

Montreal, February 28, 2001 – Une étude lancée officiellement ce matin par l’Institut économique de Montréal estime que le PIB par habitant au Québec aurait été de 39 158 $ en 1998 plutôt que de 26 746 $ si la taille globale de l’État au Canada était restée à son niveau de 1971. Chaque Québécois serait donc en moyenne plus riche de 12 412 $, soit 49 648 $ par famille de quatre personnes, si tous les niveaux de gouvernement étaient demeurés à leur taille de 1971.

L’IEDM est deçu du rapport de la Commission Clair

Montreal, January 17, 2001 – Le directeur exécutif de l’Institut économique de Montréal (IEDM), Michel Kelly-Gagnon, est déçu du peu d’audace dont a fait preuve la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux qui vient de rendre son rapport public. De l’avis de Michel Kelly-Gagnon, «les Québécois sont prêts et souhaitent une refonte du système de santé qui, à l’instar de réformes mises en oeuvre dans plusieurs pays de l’OCDE, ferait une plus grande place à des solutions provenant du secteur privé tout en maintenant l’universalité des soins.»

Back to top