Publications

Bookmark and Share

février 3, 2009

3 février 2009

Comment la privatisation d’Hydro-Québec permettrait-elle d’enrichir les citoyens québécois?

Cahier de recherche sur le rendement d'H.-Q. et sur un processus de privatisation de cette société d'État

Il est temps de modifier notre stratégie et d’obtenir d’Hydro-Québec un rendement à la mesure de ce que les entreprises québécoises sont capables de produire de mieux. Comme les gouvernements qui se sont succédé depuis 1944 n’ont pas voulu ou n’ont pas été en mesure d’obtenir d’H.-Q. de meilleurs résultats financiers, il est proposé de s’inspirer de l’exemple britannique et de privatiser H.-Q. La privatisation d’H.-Q. incitera la direction à prendre rapidement les mesures appropriées afin d’améliorer la productivité et les résultats financiers de l’entreprise. Cette privatisation procurera beaucoup d’avantages aux Québécois dans la mesure où elle s’accompagnera également d’une réforme du rôle de la Régie de l’énergie et dans la mesure où elle leur donnera la possibilité de choisir leur fournisseur d’électricité.

 

Liens d'intérêt

Privatiser Hydro-Québec permettrait d’enrichir les Québécois de 10 milliards $ par an :: Communiqué de presse, 3 février 2009

 

L’IEDM dans les médias

Lettre à mes amis qui appuient le projet de loi 3
Texte d'opinion de Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM, publiée le 18 septembre dans La Presse.

Les finances publiques et la filière éolienne
Chronique de Youri Chassin, économiste et directeur de la recherche à l'IEDM, publiée le 15 septembre sur le blogue de l'IEDM du Journal de Montréal.

Des groupes écologistes prétendent que l'exploitation forestière compromet l'avenir de la forêt et nuit aux espèces animales qui l'habitent. Dans le cadre de notre programme de recherche sur la forêt québécoise, le vice-président de l'IEDM, Jasmin Guénette, est allé visiter une pourvoirie pour observer comment cohabitent les activités liées à la faune et les activités de coupe forestière.

Voir le court documentaire...

Capsules économiques

46 % |

Près d’un Québécois sur deux (46 %) s’oppose à l’instauration d’un marché...