Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

 

Johan Hjertqvist
Johan Hjertqvist

Johan Hjertqvist est directeur de la division santé du Groupe Timbro.

Bien avant que la Canada n'entame l'actuel débat sur l'avenir des soins de santé, la Suède, dès le début des années 1990, mettait déjà en oeuvre une réforme par laquelle le secteur privé jouait un plus grand rôle dans le système de santé. Comment la Commission Romanow – qui poursuit présentement ses audiences publiques sur les soins de santé au Canada – pourrait-elle s'inspirer des partenariats public-privé mis en oeuvre dans le système suédois? Comment la Suède a-t-elle réussi à réconcilier l'accès universel aux soins de santé et un rôle accru pour les fournisseurs privés de services médicaux et hospitaliers? Pourquoi le Syndicat national des infirmières de Suède appuie-t-il activement cette privatisation partielle et comment celle-ci a-t-elle contribué à réduire le temps d'attente tout en réduisant aussi les coûts et en améliorant la qualité des soins? Johan Hjertqvist dirige la division santé du Groupe Timbro, un institut suédois de recherche en politiques publiques. Il se consacre depuis 1999 a un projet d'analyse des transformations des soins de santé dans la région de Stockholm. Il prépare actuellement un livre (à paraître en 2002) dans lequel il décrira les reformes du système de santé en Suède à l'intention d'un auditoire étranger. M. Hjertqvist est également conseiller pour le Conseil du Grand Stockholm en matière de partenariats public-privé. La présentation de M. Hjertqvist a été suivie d'une période de questions.
www.lapresse.ca/le-soleil, p. web

Comment la Suède procure un meilleur accès aux soins de santé.

17 juin 2017juin 17, 2017
Point décrivant comment la Suède, avec des cliniques et des hôpitaux privés parfaitement intégrés dans un système public, procure un meilleur accès aux soins

Le gouvernement du Québec veut centraliser encore plus le système de santé avec son projet de loi 130 : le ministre aura plus de pouvoirs sur les dirigeants, la gestion et le fonctionnement des hôpitaux. Le gouvernement aurait cependant avantage à suivre l’exemple de la Suède, qui a pris avec succès la direction opposée en plus de tirer profit de la contribution du secteur privé.

15 juin 2017juin 15, 2017
The Gazette, p. B-5
La réforme du système de santé au Canada.
6 avril 2002avril 6, 2002

EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018