Aller au contenu principal

IEDM

FacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

 

Pierre J. Jeanniot, O.C., C.Q., B.Sc., LL.D, D.Sc.
Pierre J. Jeanniot, O.C., C.Q., B.Sc., LL.D, D.Sc.

Chercheur associé

Après avoir occupé plusieurs postes importants à Air Canada, Pierre Jeanniot en fut le président et chef de la direction de 1984 à 1990. Il supervisa la privatisation du transporteur aérien et le dirigea en tant que premier chef de la direction. Il fut par la suite nommé directeur général et chef de la direction de l’Association internationale du transport aérien (AITA) en 1993 et on lui accorda en 2002 le titre permanent de directeur général émérite en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à l’aviation civile internationale. Pierre Jeanniot est présentement le président du conseil d’administration de Thales Canada Inc., une filiale de l’entreprise internationale «Groupe Thales». Il est également président de Jinmag Inc., une firme de consultation et d’investissement qui conseille les gouvernements, les autorités d’aviation civile, les transporteurs aériens et d’autres entreprises reliées à l’aviation. Il siège à plusieurs conseils d’administration, incluant ceux de filiales de la Banque Scotia, de SECOR Conseil et de diverses entreprises reliées à l’aviation, en plus d’être chancelier de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). On lui a attribué les récompenses suivantes: Officier de l’Ordre du Canada, Chevalier de la Légion d’Honneur (France), médaille de premier ordre de l’Indépendance (Jordanie), Commandeur de l’Ordre du Québec, doctorat honorifique de l’Université du Québec, doctorat honorifique en droit international de l’Université Concordia, prix de gestion et doctorat honorifique en science de l’Université McGill.

National Post, p. FP-17
Entrée en vigueur d'un accord « Ciel ouvert » entre l'Europe et les États-Unis.
9 avril 2008avril 9, 2008
La Presse, p. A-19
Entrée en vigueur d'un accord « Ciel ouvert » entre l'Europe et les États-Unis.
4 avril 2008avril 4, 2008
Le Devoir, p. A-7
Publication du Point de l'IEDM sur la libéralisation des marchés du transport aérien.
28 juin 2006juin 28, 2006
Ottawa Citizen, p. A-15
Publication du Point de l'IEDM sur la libéralisation des marchés du transport aérien.
28 juin 2006juin 28, 2006
Le Point de l’IEDM sur la libéralisation des marchés du transport aérien

En avril dernier, le Canada et le Royaume-Uni ont annoncé un accord de «ciel ouvert» qui, lorsqu’il sera conclu, représentera une autre étape majeure dans le processus de libéralisation du marché du transport aérien entre les deux pays. Selon les informations disponibles, l’accord assurerait des «droits de cinquième liberté» illimités autorisant les compagnies aériennes canadiennes à transporter des passagers à partir de pays tiers ou vers ceux-ci en effectuant des escales au Royaume-Uni. Les mêmes droits réciproques seront disponibles, évidemment, aux transporteurs britanniques effectuant des escales sur le territoire canadien. Il reste à voir si la Commission européenne, qui a contesté avec succès la compétence des pays membres de l’Union européenne pour négocier des accords aériens bilatéraux indépendamment de l’autorité de Bruxelles, choisira de défier cet accord.

27 juin 2006juin 27, 2006
Montreal Business Magazine, p. 45-47
Publication d'une Note économique sur l’ouverture des marchés de transport aérien.
30 juin 2005juin 30, 2005
Montréal Inc., p. 44-46
Publication d'une Note économique sur l’ouverture des marchés de transport aérien.
30 juin 2005juin 30, 2005
Les Affaires, p. 17
Publication d'une Note économique sur l’ouverture des marchés de transport aérien.
21 mai 2005mai 21, 2005
The Gazette, p. A-15
Publication d'une Note économique sur l’ouverture des marchés de transport aérien.
15 mai 2005mai 15, 2005
Note économique sur l’ouverture des marchés de transport aérien

Le ministère fédéral des Transports semble prêt à profiter du mouvement actuel d’ouverture des marchés de transport aérien à l’échelle internationale pour poursuivre le processus de libéralisation entamé au cours des années 1980. Il envisage notamment la possibilité de permettre aux transporteurs étrangers d’offrir des vols entre les villes canadiennes – ce qu’on appelle le cabotage – et de revoir à la hausse la limite imposée à la propriété étrangère des transporteurs nationaux, actuellement fixée à 25%. Il s’agirait dans les deux cas d’excellentes nouvelles pour les consommateurs et l’économie du pays en général.

12 mai 2005mai 12, 2005

EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018