Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Fiscalité

Les Affaires, p. 10
La science économique enseigne qu'il y a des limites à grever la capacité productive du privé pour financer le public. Au-delà d'un certain stade, le fardeau fiscal et réglementaire compromet le dynamisme économique.
19 juillet 2003juillet 19, 2003
Financial Post, p. FP-11
L'IEDM publie une étude sur le fardeau fiscal et réglementaire que doivent supporter les Québécois.
10 juillet 2003juillet 10, 2003
Note économique sur le fardeau fiscal et réglementaire que doivent supporter les Québécois

Selon le nouveau premier ministre du Québec, M. Jean Charest, il faut baisser les impôts non pas pour le seul plaisir, mais «parce que c'est nécessaire, parce que notre fardeau fiscal est un obstacle à notre développement». Qu'en est-il exactement? Quel est le poids exact de ce fardeau fiscal et réglementaire que doivent supporter les Québécois?

1 juillet 2003juillet 1, 2003
Les Affaires, p. 12
Même si les taux d'imposition sont plus faibles aux États-Unis, les Américains fortunés supportent une plus grande part du fardeau fiscal de leur pays que ne le font les riches aux Canada.
23 novembre 2002novembre 23, 2002
Les Affaires, p. 12
Comme toute institution qui gère des ressources dans le but de produire des biens et services, l’État doit s’assurer d’utiliser les fonds qui lui sont confiés – c’est-à-dire nos impôts – le plus efficacement possible.
9 novembre 2002novembre 9, 2002
Les Affaires, p. 12
Si les taxes sont inévitables, on peut tout au moins suggérer à nos gouvernements une façon moins mauvaise de nous soutirer notre argent.
28 septembre 2002septembre 28, 2002
Les Affaires, p. 8
Il faut créer la richesse avant de la redistribuer et une fiscalité plus compétitive est un bon moyen pour y arriver.
17 août 2002août 17, 2002
Cahier de recherche sur la politique québécoise des « cités »

Le gouvernement québécois encourage depuis la fin des années 1990 les entreprises oeuvrant dans un même domaine à déménager à l’intérieur de zones désignées au moyen d’exemptions fiscales qui coûteront plus de 2 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Cette politique des «cités industrielles» vise principalement à créer des synergies entre les entreprises et à revitaliser certains secteurs urbains. Elle ne repose toutefois sur aucune analyse détaillée.

1 février 2002février 1, 2002
Les Affaires, p. 8
Pour plusieurs, une diminution de la charge fiscale favoriserait davantage la création de richesse alors que les gouvernements récolteraient plus de revenus.
19 janvier 2002janvier 19, 2002
Les Affaires, p. 6
L’impôt sur les gains de capital, parce qu’il pénalise l’épargne, l’accumulation de capital et l’investissement, est probablement le pire d’entre tous.
6 janvier 2002janvier 6, 2002
Montreal Business Magazine, p. 56
Taxer davantage les riches et les effets que ça entraîne.
1 décembre 2001décembre 1, 2001
Montréal Inc., p. 64
Taxer davantage les riches et les effets que ça entraîne.
1 décembre 2001décembre 1, 2001
Financial Post, p. 15
Le rapatriement des points d'impôt versus la péréquation.
23 novembre 2001novembre 23, 2001
Les Affaires, p. 10
Signe des temps: la réduction de l'impôt sur les gains en capital fait des adeptes chez les sénateurs démocrates américains.
29 juin 2001juin 29, 2001
La Presse, p. A-15
La nécessaire réforme de la fiscalité au Canada.
10 janvier 2001janvier 10, 2001
Les Affaires, p. 13
Les taxes et le commerce électronique.
11 novembre 2000novembre 11, 2000
Note économique sur le développement du commerce électronique
Le commerce électronique est en voie de devenir un élément majeur de la compétitivité des économies industrialisées. Entre autres, il réduit les coûts de transaction des agents économiques, augmente la productivité des organisations et facilite les échanges internationaux. De plus, le commerce électronique assure une plus grande transparence au mécanisme des prix puisqu'il suffit de quelques clics de souris pour comparer les offres de divers producteurs. Ceci augmente la concurrence sur les divers marchés pour le bénéfice des acheteurs. Une économie plus compétitive assure une meilleure allocation des ressources dont tous les agents économiques profitent.
1 novembre 2000novembre 1, 2000
Note économique sur la proposition de taxation à deux taux de l'Alliance canadienne
Les récentes hausses importantes des rentrées fiscales du gouvernement canadien sont une surprise agréable pour les électeurs car elles font suite à une période extrêmement longue et exceptionnelle de déficits budgétaires. Dans la mesure où ces hausses ne sont pas temporaires mais résultent d'une croissance économique qui restera en permanence plus forte que par le passé, se pose la question de l'utilisation des «surplus» budgétaires. Cette note fait le point sur ces questions en présentant d'abord l'impact potentiel de l'introduction d'un système fiscal à deux taux, tel que proposé par le parti de l'Alliance canadienne. Ensuite les éléments d'une fiscalité qui soutiennent la croissance de la productivité, de l'emploi et du niveau de vie sont identifiés.
1 novembre 2000novembre 1, 2000
La Presse, p. A-21
L'impôt à taux unique tel que proposé par l'Alliance canadienne.
24 octobre 2000octobre 24, 2000
Montréal Inc., p. 15
La réduction du fardeau fiscal des particuliers et des entreprises et ses effets sur la croissance économique.
1 août 2000août 1, 2000
Montreal Business Magazine, p. 15
La réduction du fardeau fiscal des particuliers et des entreprises et ses effets sur la croissance économique.
1 août 2000août 1, 2000
La Presse, p. B-2
L'impôt à taux unique.
26 juillet 2000juillet 26, 2000
La Presse, p. B-3
Les effets néfastes de l’impôt sur les gains en capital.
16 juin 2000juin 16, 2000
Montréal Inc., p. 15
La taxe sur les gains en capital.
1 avril 2000avril 1, 2000
Montreal Business Magazine, p. 15
La taxe sur les gains en capital.
1 avril 2000avril 1, 2000
The Gazette, p. B-3
Les effets néfastes de l’impôt sur les gains en capital.
14 décembre 1999décembre 14, 1999
Montréal Inc., p. 15
L'impôt proportionnel et le modèle albertain.
1 décembre 1999décembre 1, 1999
Montreal Business Magazine, p. 15
L'impôt proportionnel et le modèle albertain.
1 décembre 1999décembre 1, 1999
Cahier de recherche sur l'impôt sur les gains en capital
Pour aspirer à la prospérité, il nous faut changer nos vieilles méthodes, abandonner nos industries désuètes et miser sur de nouvelles façons de faire et sur les entreprises novatrices. Pour réaliser cette transition, les capitaux doivent suivre. Ils doivent passer des industries d'hier à celles de demain. Ce changement est un pari. Les gens expérimentent sans cesse et ces expérimentations doivent être financées. Ce financement à son tour impose la mobilité du capital et repose donc sur les incitations qu'auront les agents économiques à faire passer les capitaux d'une entreprise à l'autre. Si ce genre de déplacement est taxé – et c'est ce que fait l'impôt sur les gains en capital –, l'incitation à transférer des ressources de l'ancienne à la nouvelle idée en est affaiblie.
1 décembre 1999décembre 1, 1999
Montréal Inc., p. 15
Les conséquences de la limite sur les titres étrangers dans les REER.
1 novembre 1999novembre 1, 1999

EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019