Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Publications

10 septembre 2009septembre 10, 2009

Accréditation syndicale : la nécessité d'une mise à niveau en matière de relations de travail au Québec

Cahier de recherche sur les options de réforme du processus d'accréditation syndicale au Québec

Accréditation syndicale : la nécessité d'une mise à niveau en matière de relations de travail au Québec

Lorsqu’un citoyen exerce son droit de vote à différentes occasions, comme pour élire des députés ou se prononcer dans le cadre d’un référendum, le scrutin secret est vu comme une façon de garantir qu’il soit protégé de toute pression ou intimidation et de s’assurer qu’il exprime sa véritable opinion. Toutefois, ce n’est pas l’approche adoptée en matière de relations de travail, notamment au Québec: le résultat d’une tentative d’accréditation syndicale ou d’un scrutin de grève peut être déterminé par un processus moins rigoureux qui implique de faire du démarchage auprès de travailleurs pour les convaincre de signer une carte d’adhésion ou de vérifier leur volonté d’appuyer une grève lors d’un vote à main levée. Ces procédures peuvent nuire à l’expression de la volonté réelle des travailleurs et favoriser des conflits de travail, mettant à risque la croissance économique et l’investissement. L’objectif de ce cahier de recherche est d’examiner les options de réforme du processus d’accréditation syndicale au Québec.

Liens d’intérêt

Communiqué de presse :
Accréditation syndicale : un vote obligatoire au scrutin secret serait plus respectueux de la volonté des travailleurs – Un nouveau sondage révèle qu'une forte majorité de Québécois appuie une telle réforme

Sondage Léger Marketing commandé par l’IEDM : Étude sur la perception des méthodes d’accréditation syndicale et de décret de grève

Lorsqu’un citoyen exerce son droit de vote à différentes occasions, comme pour élire des députés ou se prononcer dans le cadre d’un référendum, le scrutin secret est vu comme une façon de garantir qu’il soit protégé de toute pression ou intimidation et de s’assurer qu’il exprime sa véritable opinion. Toutefois, ce n’est pas l’approche adoptée en matière de relations de travail, notamment au Québec: le résultat d’une tentative d’accréditation syndicale ou d’un scrutin de grève peut être déterminé par un processus moins rigoureux qui implique de faire du démarchage auprès de travailleurs pour les convaincre de signer une carte d’adhésion ou de vérifier leur volonté d’appuyer une grève lors d’un vote à main levée. Ces procédures peuvent nuire à l’expression de la volonté réelle des travailleurs et favoriser des conflits de travail, mettant à risque la croissance économique et l’investissement. L’objectif de ce cahier de recherche est d’examiner les options de réforme du processus d’accréditation syndicale au Québec.


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019