Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

 

Mark Milke
Mark Milke

Mark Milke est un analyste indépendant en politiques publiques qui détient un doctorat en relations internationales et en philosophie politique de l’Université de Calgary.

Note économique montrant comment l’imposition d’un prix sur le carbone via la bourse aura un effet négligeable sur les émissions de GES, mais un impact considérable sur l’économie
Une bourse du carbone, à l’instar d’une taxe carbone, vise à modifier les comportements afin de réduire les émissions de GES en leur attribuant un prix. Bien que de tels mécanismes soient mentionnés régulièrement dans l’actualité, on parle moins souvent de leurs conséquences économiques ou même de leur efficacité. Imposer un prix sur le carbone réduit-il toujours les émissions, ou mène-t-il plutôt à un déplacement de celles-ci et de l’activité économique qui l’accompagne? Dans les deux scénarios examinés ici, l’effet sur les émissions de GES serait négligeable, mais l’impact sur l’économie serait considérable.
13 juin 2018juin 13, 2018
The Globe and Mail, p. B4
L’Ontario tend de plus en plus vers le modèle québécois.
30 avril 2018avril 30, 2018
Huffington Post Québec, p. web
Les finances publiques du Québec versus celles de l'Ontario.
24 avril 2018avril 24, 2018
Point expliquant comment l’Ontario tend vers le modèle québécois avec des niveaux de dépenses, de taxation et d’endettement de plus en plus élevés
Pendant des décennies, le Québec a été reconnu pour le piètre état de ses finances publiques : des déficits à répétition, des dépenses considérables et des impôts élevés. Cependant, les budgets déposés ce printemps par le Québec et l’Ontario laissent croire que ce dernier cherche à lui ravir la palme de l’insouciance financière.
24 avril 2018avril 24, 2018
Toronto Sun, p. 18

L'inefficacité des programmes de subventions aux voitures électriques.

25 juin 2017juin 25, 2017
Note économique évaluant le coût et l’efficacité en termes de réduction des gaz à effet de serre des programmes de subventions aux voitures électriques au Québec et en Ontario

L’Ontario et le Québec se sont fixé d’ambitieux objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES), respectivement de 37 % et 37,5 % d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990. Le secteur des transports est crucial pour l’atteinte de ces cibles, puisqu’il représente plus du tiers des émissions dans chacune des provinces. Celles-ci ont donc décidé de miser, entre autres, sur les subventions aux voitures électriques. Cette importante injection de fonds publics nous en donne-t-elle pour notre argent?

22 juin 2017juin 22, 2017
La Presse+, p. web

L'efficacité des programmes de subventions aux voitures électriques.

22 juin 2017juin 22, 2017
Edmonton Journal, p. A14

L'impact potentiel de diverses politiques énergétiques proposées sur les consommateurs et les contribuables en Alberta.

10 décembre 2016décembre 10, 2016
Point expliquant comment l’Ontario suit le modèle québécois avec des niveaux de dépenses, de taxation et d’endettement de plus en plus élevés

Pendant des décennies, l’Ontario a servi de modèle pour évaluer l’économie et les finances publiques du Québec. Les différences entre les deux provinces les plus populeuses du pays se sont certainement atténuées ces dernières années.

11 août 2016août 11, 2016
Le Soleil, p. 21

L’Ontario suit le modèle québécois avec des niveaux de dépenses, de taxation et d’endettement de plus en plus élevés.

11 août 2016août 11, 2016
National Post, p. FP07

L’Ontario suit le modèle québécois avec des niveaux de dépenses, de taxation et d’endettement de plus en plus élevés.

11 août 2016août 11, 2016
Calgary Herald, p. NP7

L’impact potentiel de diverses politiques énergétiques proposées sur les consommateurs et les contribuables en Alberta.

7 mai 2016mai 7, 2016
Note économique (en anglais) explorant l’impact potentiel de diverses politiques énergétiques proposées sur les consommateurs et les contribuables en Alberta

Au cours des dernières années, les provinces canadiennes ont adopté différentes politiques en matière d’énergies renouvelables qui ont eu des répercussions tangibles sur leur marché énergétique. La taxe sur le carbone et les restrictions imposées sur l’utilisation de certaines sources d’énergie servant à produire de l’électricité sont maintenant monnaie courante et leur application semble se répandre.

3 mars 2016mars 3, 2016
National Post, p. web

L’impact potentiel de diverses politiques énergétiques proposées sur les consommateurs et les contribuables en Alberta.

3 mars 2016mars 3, 2016

EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018