Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Communiqués de presse

Les Québécois préfèrent développer le pétrole d'ici, en importer de l'Ouest canadien et le transporter par pipeline

Montréal, le mardi 16 février 2016 – L'opinion des Québécois sur le développement, la provenance et le transport du pétrole est fort différente de ce qui est souvent véhiculé par certains groupes de pression ou encore par une partie de l’élite politique, si l’on se fie aux résultats d'un sondage Léger commandé par l’IEDM et rendu public aujourd’hui.

De manière générale, les Québécois sont ouverts à l’exploitation du pétrole et adoptent une approche pragmatique en ce qui a trait à sa provenance et son transport. Voici quelques chiffres issus du sondage:

  • Dans une proportion de plus de 2 pour 1, les répondants jugent préférable que le Québec exploite ses propres ressources pétrolières, au lieu de continuer d'importer de l'extérieur le pétrole qu'il consomme.
  • Une écrasante majorité de Québécois préfèrent que le pétrole importé de l'extérieur du Québec provienne de l'Ouest canadien. En effet, 59 % d'entre eux privilégient cette option contre seulement 5 % pour l’endroit de provenance qui arrive au deuxième rang (Mexique).
  • 41 % des Québécois privilégient le pipeline comme moyen de transport du pétrole le plus sécuritaire, loin devant les autres options (camion-citerne 14 %, bateau 10 %, train 9 %).

Fait intéressant pour le gouvernement en place à Québec et son chef : parmi les répondants qui s’identifient au Parti libéral, 57 % trouvent préférable que le Québec exploite ses propres ressources pétrolières, contre 25 % qui préfèrent que le Québec continue d'importer son pétrole de l'extérieur. Aussi, une vaste majorité d'entre eux (75 %) préfèrent que le Québec importe son pétrole de l'Ouest canadien.

Les résultats du sondage sont d'ailleurs cohérents avec les résultats de nombreuses publications de l'IEDM au fil des ans. Celles-ci ont notamment démontré, à l'aide de nombreuses études scientifiques, les avantages du développement des ressources pétrolières au Québec et du transport de pétrole par pipeline.

« Pour l'avenir, en matière de choix de politiques publiques, j’espère qu’on tiendra compte de l'opinion des Québécois », mentionne Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM. « Les résultats de ce sondage montrent clairement que non seulement les Québécois sont prêts à dire oui au développement du pétrole sur leur territoire, mais aussi qu'ils sont très lucides sur le fait que les pipelines représentent le moyen le plus sécuritaire pour son transport. Enfin, ils ont une nette préférence pour consommer du pétrole de l'Ouest canadien par rapport aux autres régions du monde », ajoute-t-il.

Le sondage a été effectué du 1er au 4 février 2016 dans toutes les régions de la province, auprès d’un échantillon représentatif de 1014 Québécois âgés de 18 ans et plus. La marge d’erreur se situe autour de + ou – 3,1 %, 19 fois sur 20. Le sondage peut être consulté sur le site de l'IEDM.

* * *

L’IEDM est un organisme de recherche et d’éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l’IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et partout au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

- 30 -

Demandes d’entrevues : Pascale Déry, Conseillère senior, Communications et développement, IEDM / Tél. : 514-273 0969 p. 2233 / Cell. : 514-502-6757 / Courriel: pdery@iedm.org


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019