Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

11. Pourquoi est-il nécessaire de lutter contre les changements climatiques?

11. Pourquoi est-il nécessaire de lutter contre les changements climatiques?

Des températures plus élevées risquent d’entraîner à long terme des conséquences négatives pour l’environnement et par le fait même pour les êtres humains. Un réchauffement global pourrait entre autres causer des événements climatiques extrêmes, des sécheresses plus sévères, des inondations et une augmentation du niveau des mers. De tels changements pourraient à leur tour engendrer des conséquences négatives sur la production de nourriture, l’approvisionnement en eau et la santé humaine.

Les impacts négatifs des changements climatiques se feront surtout sentir dans les pays en voie de développement, puisque leur capacité d’adaptation, en raison de leur moins grande richesse, est beaucoup plus faible. De plus, une plus grande proportion de leur activité économique est concentrée dans des secteurs plus sensibles au climat, comme l’agriculture.

Les changements climatiques n’ont pas que des effets négatifs. Une augmentation du niveau de CO2 dans l’atmosphère réduit les besoins en eau des plantes, permettant ainsi une croissance plus rapide et une augmentation du rendement des cultures. Un autre exemple bénéfique est la diminution des coûts de chauffage et des problèmes de santé reliés au froid qui entraînent 17 fois plus de morts que ceux reliés à la chaleur(18).

Certaines analyses coûts-bénéfices estiment qu’un réchauffement climatique de l’ordre de 1 à 2 °C serait bénéfique pour l’humanité. À long terme, les effets négatifs d’un réchauffement supérieur à cet intervalle surpasseraient cependant les bienfaits qui y sont associés(19).

Afin d’éviter les effets négatifs potentiels à long terme des changements climatiques, les parties membres de la CCNUCC ont déterminé que le réchauffement climatique devait être limité à 2 °C(20).

Notes
18. Antonio Gasparrini et al., « Mortality risk attributable to high and low ambient temperature: a multicountry observational study », The Lancet, vol. 386, no 9991, 2015, p. 369-375.
19. Richard S. J. Tol, « The Economic Effects of Climate Change », Journal of Economic Perspectives, vol. 23, no 2, 2009, p. 35; Richard S. J. Tol, Economic impacts of climate change, Département d’économie, Université de Sussex, Working Paper Series, no 75-2015, 2015.
20. Paris 2015, op. cit., note 3.

< Retour au sommaire | < Retour à la page de l’étude
< Question/réponse précédente | Question/réponse suivante >


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019