Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

7. Comment comptabilise-t-on les GES pour un pays?

7. Comment comptabilise-t-on les GES pour un pays?

Selon le GIEC, « Les inventaires nationaux comprennent les émissions et les absorptions de gaz à effet de serre qui ont lieu sur le territoire national et dans les zones au large des côtes qui sont du ressort du pays »(14). Pour des raisons pratiques, le GIEC ne comptabilise que les émissions provenant de la production(15).

Cette méthode a d’ailleurs été utilisée pour le Protocole de Kyoto. Il existe aussi une approche basée sur la consommation, qui inclut les émissions provenant de la consommation de biens importés.

La méthode utilisée a des répercussions considérables sur les émissions comptabilisées. Par exemple, l’utilisation de la méthode basée sur la production permet aux pays développés d’améliorer leur bilan d’émissions en relocalisant la production dans des pays émergents, et ce, sans diminuer leur consommation. Ces « fuites de carbone » diminuent l’efficacité des politiques locales de réduction de GES(16).

Notes
14. Pour le transport routier, les émissions sont comptabilisées là où le carburant est vendu. GIEC, Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre – Volume 1 : Orientations générales et établissement des rapports, 2006, p. 1.4.
15. Baptiste Boitier, « CO2 emissions production-based accounting vs consumption: Insights from the WIOD databases », Final WIOD Conference: Causes and Consequences of Globalization Groningen, avril 2012, p. 2.
16. Glen P. Peters et al., « Growth in emission transfers via international trade from 1990 to 2008 », Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 108, no 21, 24 mai 2011, p. 8903–8908.

< Retour au sommaire | < Retour à la page de l’étude
< Question/réponse précédente | Question/réponse suivante >


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019