Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Publications

20 juin 2006juin 20, 2006

Transport et logement à Montréal – Comment le développement de la banlieue rend la métropole plus compétitive

Cahier de recherche sur l’impact du développement de la banlieue sur la compétitivité d’une métropole

Transport et logement à Montréal – Comment le développement de la banlieue rend la métropole plus compétitive

Il existe une importante relation entre le développement de la banlieue (appelé péjorativement «étalement urbain»), l’utilisation de l’automobile et la forte croissance économique qui est survenue dans les pays développés depuis la Seconde Guerre mondiale. Des millions de ménages canadiens ont pu cesser d’être locataires et commencer à contribuer à leur avoir net grâce aux maisons moins coûteuses bâties sur les terrains plus abordables de la périphérie urbaine. En pouvant se déplacer n’importe où dans la région métropolitaine à l’intérieur d’un délai relativement court, les gens ont pu profiter d’un éventail beaucoup plus large d’occasions d’emploi et de magasinage qu’en se déplaçant en transport en commun. En bref, un monde ou une région de Montréal sans voitures ou sans banlieues seraient bien moins prospères.

Liens d’intérêt

Communiqué de presse :
Montréal plus compétitive grâce à ses banlieues selon une étude de l’Institut économique de Montréal

Il existe une importante relation entre le développement de la banlieue (appelé péjorativement «étalement urbain»), l’utilisation de l’automobile et la forte croissance économique qui est survenue dans les pays développés depuis la Seconde Guerre mondiale. Des millions de ménages canadiens ont pu cesser d’être locataires et commencer à contribuer à leur avoir net grâce aux maisons moins coûteuses bâties sur les terrains plus abordables de la périphérie urbaine. En pouvant se déplacer n’importe où dans la région métropolitaine à l’intérieur d’un délai relativement court, les gens ont pu profiter d’un éventail beaucoup plus large d’occasions d’emploi et de magasinage qu’en se déplaçant en transport en commun. En bref, un monde ou une région de Montréal sans voitures ou sans banlieues seraient bien moins prospères.


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018