Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Textes d'opinion

25 février 2015février 25, 2015

La CSN serait-elle en mode austérité?

www.blogues.journaldemontreal.com/iedm, p. Web

La CSN serait-elle en mode austérité?

Le scénario peut sembler improbable mais les employés syndiqués de la CSN on bel et bien voté un mandat de grève pour mettre de la pression sur leur employeur... la CSN elle-même. Sans contrat de travail depuis le 31 mai 2013, les 640 employés de la CSN réclament une hausse de 9 % étalée sur 3 ans. La Confédération des syndiqués nationaux réalise peut-être qu’il est difficile de répondre à la fois aux demandes de ses employés et aux contraintes budgétaires auxquelles toute organisation fait inévitablement face.

D’ailleurs, la CSN n’en est pas à son premier litige avec ses employés syndiqués. Après de vives négociations, la CSN s’est finalement entendu juste avant la période des fêtes pour verser une somme de 21 millions de dollars en cotisations impayées dans le régime de retraite de ses employés. Les employés devront d’ailleurs cotiser davantage à leur fonds de retraite...

Le devoir de cohérence...

Le Syndicat des travailleuses et travailleur de la CSN (STTCSN) demande une hausse de 3 % à la CSN. Pour mettre les choses en perspective, les demandes syndicales pour les employés de la fonction publique représentent une hausse annuel brute de près de 4 %. Apparemment, la CSN propose à ses employés une offre inférieure à 3 % par année, une offre que l’on pourrait juger insuffisante selon leurs propres critères.

Tout compte fait, la CSN fait le même constat que le gouvernement : les ressources sont limitées. Dans son budget pour la période 2011-2014, malgré son déficit opérationnel de 6 millions, la CSN prévoyait notamment une augmentation de 40 % en péréquation pour les différentes fédérations et conseils centraux qu’elle chapeaute et une augmentation de ses effectifs pour soutenir leurs opérations stratégiques. Comme ses dépenses continuent d’augmenter, la centrale syndicale tente au moins de les contenir à travers une négociation collective. Ce n’est pas très loin de ce que le gouvernement fait de son côté.

Est-ce que la CSN dénonce la paille dans l’œil du gouvernement sans voir la poutre dans le sien?

Youri Chassin est économiste et directeur de la recherche à l'Institut économique de Montréal. Il signe ce texte à titre personnel.


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019