Aller au contenu principal

IEDM

FacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

La série Énergie - L'exploitation des sables bitumineux et ses détracteurs

La série Énergie - L'exploitation des sables bitumineux et ses détracteurs

Troisième épisode avec Richard L. George

Richard L. George est un ancien chef de la direction de Suncor Énergie. Il fut désigné PDG par excellence de l'année en 1999 après avoir dirigé un remarquable redressement d'entreprise chez Suncor. En 2007, il a reçu le titre d'officier de l'Ordre du Canada pour son leadership dans le développement du secteur des ressources naturelles au pays, ses efforts visant à fournir des possibilités économiques aux collectivités autochtones et son engagement envers le développement durable.



Résumé

Le développement énergétique est d'une importance vitale mais l'industrie doit faire beaucoup mieux pour ce qui est de communiquer et de faire valoir son point de vue, déclare Rick George durant cette intéressante entrevue. En particulier, l'industrie doit souligner les progrès réels qu'elle a accomplis sur le plan environnemental en ce qui concerne la réduction de sa consommation d'eau, de ses émissions de toutes sortes et de la quantité d'énergie nécessaire pour produire une unité d'énergie.

Les sables bitumineux canadiens, par exemple, font souvent l'objet de critiques des environnementalistes et de certains membres de la classe politique. Pourtant, comme le signale M. George, « Dans son ensemble, toute l'industrie canadienne des sables bitumineux produit moins de CO2 que ne le fait l'État de l'Indiana pour générer de l'électricité avec du charbon - et, il faut le rappeler, l'Indiana n'est même pas l'un des cinq plus grands utilisateurs de charbon aux États-Unis ». L'industrie a aussi effectué des gains énormes en matière de réhabilitation des terres en permettant le retour de la faune dans les zones replantées. Peut-être n'aura-t-elle même plus besoin de bassins de résidus si la technologie continue d'évoluer comme elle l'a fait ces dernières années.

La fracturation hydraulique est un autre point qui inquiète beaucoup de gens mais ce procédé est maintenant largement utilisé aux États-Unis grâce à des avancées en technologie du forage horizontal et ce, sans qu'on n'ait vu un seul incident majeur. Personne ne souhaite que des réservoirs d'eau soient contaminés mais, aussi longtemps que les précautions appropriées sont prises, le procédé se révèle très sécuritaire.

« Tous les modes de production d'énergie comportent certains avantages et certains inconvénients, maintient l'ancien chef de la direction de Suncor. Même l'énergie éolienne. Malgré les nombreux partisans de ce type d'énergie, il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas voir une éolienne dans leur arrière-cour. » Qui plus est, souligne M. George, lorsque nos gouvernements font la promotion de projets comme l'énergie éolienne et qu'il en résulte des prix d'énergie élevés, ce sont les classes moyenne et ouvrière qui portent tout le poids de ces politiques régressives.

En lien avec cette vidéo : Richard L. George au Canadian Petroleum Hall of Fame | Suncor

Écoutez le podcast headphones20.png

* * *

Retour à la page La série « Énergie »


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018