Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

La série Énergie - Le développement du secteur de l'énergie au Canada

La série Énergie - Le développement du secteur de l'énergie au Canada

Premier épisode avec l'honorable Joe Oliver

Joe Oliver a été élu à la Chambre des communes en mai 2011. Au moment de cette entrevue, il était ministre des Ressources naturelles; depuis, il a été nommé ministre des Finances. Avant d'être élu au Parlement, M. Oliver a fait carrière dans l'industrie des services bancaires d'investissement, d'abord chez Merrill Lynch; il fut ensuite nommé président et chef de la direction de l'Association canadienne des courtiers en valeurs mobilières.



Résumé

Le Canada est doté d'abondantes ressources naturelles, dont d'importantes ressources énergétiques. Selon l'honorable Joe Oliver, qui était ministre des Ressources naturelles lorsque cette entrevue d'envergure a été filmée durant l'été 2013, nous devons agir de manière responsable sur les plans environnemental et social dans le développement de ces richesses naturelles mais il nous faut les développer si nous voulons qu'elles nous profitent.

Un moyen crucial d'y arriver consiste à construire les infrastructures nécessaires pour acheminer ces ressources jusqu'au marché - des infrastructures comme l'oléoduc Keystone XL. Pourtant, comme l'explique le ministre Oliver, « Le mouvement écologiste a fait de Keystone une sorte de projet symbolique pour mieux atteindre son objectif de faire cesser l'exploitation des sables bitumineux et, en dernier ressort, la production d'hydrocarbures ».

Quoi qu'il en soit, on continuera de consommer du pétrole dans un avenir prévisible. La demande en énergie augmentera d'un tiers d'ici 2035 d'après l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et les hydrocarbures généreront alors plus des 2/3 de l'énergie mondiale. Il est plus avantageux pour les Américains d'acheter autant que possible du pétrole de pays comme le Canada plutôt que de pays comme le Venezuela qui représente une source moins fiable, applique des normes environnementales moins rigoureuses et, en plus, est hostile aux États-Unis et aux valeurs américaines.

Il n'y a pas de doute que le degré actuel d'opposition à Keystone XL résulte en partie d'un manque de compréhension et d'information. « Je ne crois pas que la plupart des Canadiens ou Américains connaissent le vaste réseau d'oléoducs qui existe actuellement », ajoute le ministre tout en signalant que des dizaines et des dizaines de milliers de kilomètres de pipelines sillonnent déjà le Canada. Qui plus est, notre pays entretient depuis longtemps des relations avec les États-Unis en matière d'énergie. On n'a qu'à penser aux 81 pipelines internationaux qui relient déjà nos deux pays. Keystone XL serait le 82e.

En lien avec cette vidéo : Biographie complète de Joe Oliver | Au sujet de Keystone XL | Info-pipeline de Ressources naturelles Canada | Fiche d'information sur les Perspectives énergétiques mondiales 2013 de l'AIE

Écoutez le podcast headphones20.png

* * *

Retour à la page La série « Énergie »


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2018