Aller au contenu principal

IEDM

DonateDonateFacebookTwitterLinkedIn
L’IEDM dans les médias

Communiqués de presse

Les agences de placement favorisent l’insertion professionnelle des chômeurs et des immigrants

Montréal, le jeudi 7 novembre 2013 – Alors que le gouvernement du Québec annonce son intention de réglementer davantage les agences de placement dans le but de « protéger les travailleurs vulnérables », l’Institut économique de Montréal (IEDM) rappelle la contribution positive de ces agences à l’insertion des chômeurs et des immigrants au marché du travail.

« Les agences de recrutement et de placement jouent un rôle de tremplin vers l’emploi. Elles permettent aux chômeurs de mettre le pied dans l’étrier et aux employeurs, d’apprécier leurs capacités, facilitant d’autant l’arrimage entre les deux », explique Youri Chassin, économiste et auteur d’une Note économique intitulée « Les avantages d’un marché du travail flexible » publiée aujourd’hui.

La flexibilité : une clé pour l’insertion au travail

La croissance marquée de cette industrie, dont les revenus d’exploitation ont doublé en dix ans au Canada, va de pair avec celle de l’emploi atypique qui, au tournant du siècle, a supplanté en nombre l’emploi dit traditionnel, permanent et à temps plein.

Contrairement à l’opinion répandue, l’emploi atypique est volontaire dans 77 % des cas. De plus en plus de travailleurs recherchent la flexibilité associée à un poste qui s’adapte mieux à leurs obligations familiales, à la poursuite de leurs études ou à la retraite progressive.

Seulement le quart affirment qu’il s’agit d’une option involontaire, parce qu’ils ne trouvent pas de poste à temps plein. Même chez ces derniers, « le passage par une agence de placement peut représenter une étape dans le processus d’intégration au marché du travail », de souligner M. Chassin. Des chercheurs ont d’ailleurs établi un effet de causalité positif entre le recours à une agence de placement et la probabilité de trouver un emploi permanent.

La publication constate en outre que les immigrants tirent le plus grand bénéfice des services des agences de placement, en leur permettant de se faire valoir auprès d’employeurs pour qui il peut être difficile d’évaluer les diplômes et compétences des nouveaux arrivants.

Dans un document d’orientation sur la solidarité paru la semaine dernière, le gouvernement du Québec mentionne notamment son intention d’assurer une plus grande protection aux travailleuses domestiques. Pour le président de l’IEDM, Michel Kelly-Gagnon, « La quasi-totalité des agences de placement sont des firmes respectables qui remplissent un rôle utile. Le gouvernement devrait donc s’en tenir à serrer la vis aux entreprises opérant illégalement et qui fraudent les travailleurs immigrants vulnérables ».

La Note économique intitulée « Les avantages d’un marché du travail flexible » est signée par Youri Chassin, économiste à l'IEDM. Cette publication est disponible sur notre site.

* * *

L'Institut économique de Montréal est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

- 30 -

Demandes d'entrevues : Jasmin Guénette, vice-président, Institut économique de Montréal / Tél. : 514-273-0969 p.2231 / Cell. : 514-592-4056 / Courriel : jguenette@iedm.org


EMAIL FACEBOOK TWITTER LINKEDIN

910, rue Peel, bureau 600
Montréal (Québec) H3C 2H8
Canada


Téléphone : 514-273-0969
Courriel : commentaires@iedm.org

au sommet de la page

© IEDM 2019