Capsules économiques

Bookmark and Share
Archives:

63 %

C’est la proportion du prix d’un paquet de cigarettes qui est constituée de taxes. Celles-ci comprennent la taxe d’accise fédérale sur le tabac, la taxe provinciale sur le tabac et la TPS. La taxe provinciale sur le tabac a été haussée de 18 % au dernier budget. (Source: Revenu Québec et Ministère ministère des Finances et de l’Économie, Mémoire présenté à la Commission des finances publiques sur l’étude des mesures pour contrer la consommation de tabac de contrebande, 2011.)

Quatre

La taxe sur le tabac frappe les ménages les plus pauvres quatre fois plus durement que les plus riches. En 2009, les ménages les plus pauvres qui fument ont dépensé 869 $ uniquement en taxe provinciale sur le tabac, soit 5,2% de leurs revenus. Les ménages les plus riches qui fument n’ont dépensé que 1,4% de leur revenu pour ces taxes. (Source : calculs de l’IEDM. Pour plus de détails, consulter l’Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l’alcool et le jeu»)

44 %

Selon le Plan de retour à l’équilibre budgétaire élaboré par le gouvernement du Québec en 2010, 62% de l’effort requis pour l’atteinte de l’équilibre budgétaire en 2013-2014 aurait dû être assumé par l’État (principalement par une réduction des dépenses) et 38% par les contribuables (augmentation des taxes). Au final, les contribuables ont contribué 44% de l’effort requis alors que l’État, n’ayant pas réduit ses dépenses, a contribué 0%. (Source: Institut économique de Montréal)

1er

Le Québec deviendra en 2014-2015 la province recevant le plus de paiements de transfert fédéraux, soit 19,6 milliards de dollars. C’est une augmentation de 1,78 milliards de dollars par rapport à l’année précédente. (Source: Ministère des Finances du Canada, « Des transferts records et en croissance permettent d’établir une assise solide en vue du rétablissement de l’équilibre budgétaire », communiqué de presse, 16 décembre 2013.)

7e

Le Québec se classe 7e parmi les provinces canadiennes dans la catégorie du niveau de vie, avec un PIB par habitant de 44 428 $. Au Canada, celui-ci est de 52 177 $ par habitant, alors que la moyenne des 20 pays de l’OCDE est de 50 588 $ par habitant. (Source : Centre de la productivité et de la prospérité de HEC Montréal, Productivité et prospérité au Québec : Bilan 2013, 2013, p. 10)

Niveau de vie, Canada et provinces (2012)

66 %

C’est la proportion d’énergies fossiles dans la consommation finale d’énergie mondiale, soit le pétrole (41,2%), le gaz naturel (15,2%) et le charbon (9,8%). (Source: Agence internationale de l’énergie)

60 %

Selon le CIRANO, il faudra augmenter de 60% tous les impôts et taxes du gouvernement du Québec en 2030 afin de maintenir constante la part des dépenses publiques en santé, toutes choses étant égales par ailleurs. Le CIRANO prévoit que ces dépenses doubleront d’ici 2030, passant de 31,3 à 61,1 milliards de dollars. (Source: Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO), «Les dépenses en santé du gouvernement du Québec 2013-2030 : projections et déterminants», Série scientifique, 2013s-25, 2013.)

17 milliards $

Une récente étude de la Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke prévoit que, si la tendance actuelle se maintient, le déficit budgétaire du Québec sera de 17 milliards $ en 2030 et de 62,7 milliards en 2050. Dans ce contexte, la dette du Québec augmenterait ainsi à 429 milliards en 2030 et à 2198 milliards en 2050. (Source : Luc Godbout et al., La soutenabilité des finances publiques du gouvernement du Québec, Document de travail 2014/01, Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke, 2014, p. 44-46 [scénario de base])

6e

Malgré la taille relativement petite de son économie (1,76% du PIB mondial), le Canada est responsable de 3,1% de la production mondiale d’énergie, ce qui fait de lui le 6e plus grand producteur d’énergie au monde pour l’année 2011. Notamment, il est le 3e producteur mondial d’hydroélectricité et de gaz naturel. (Source: Agence internationale de l’énergie)

57

Le prix moyen d’un bitcoin a été multiplié par 57 entre le 1er janvier 2013 (13,59 $ US) et le 1er janvier 2014 (770,44 $ US). Le nombre d’utilisateurs de cette nouvelle « cryptomonnaie », dont le prix est entièrement dicté par l’offre et la demande, était en hausse constante durant la même période. (Source: CoinDesk Bitcoin Price Index, données extraites le 7 janvier 2014. Le Bitcoin Price Index représente la moyenne du prix d'un bitcoin à travers les plus grands échanges mondiaux, soit Mt. Gox, Bitstamp et BTC-e.)

62 %

Entre 1989 et 2009, les dépenses en services sociaux du gouvernement du Québec sont passées de 1695 $ à 2746 $ par habitant, soit une augmentation de 62%. À titre comparatif, ces dépenses n’ont augmenté que de 17% en Ontario et de 29% au Canada dans son ensemble durant la même période. (Source : Centre de la productivité et de la prospérité de HEC Montréal, Productivité et prospérité au Québec : Bilan 2013, 2013, p. 35)

21/26

Parmi les pays membres de l’OCDE qui fournissent des données sur leurs hôpitaux, 21 sur 26 comptent sur l’expertise d’hôpitaux privés à but lucratif, incluant les États-Unis, la France et l’Allemagne. Le Canada est parmi les rares pays qui n’en comptent à peu près pas avec la Corée du Sud, l’Islande, le Luxembourg et la Slovénie. (Source: Organisation de coopération et de développement économiques, Base de données sur la santé, 2013)

18,4 %

C’est la proportion des recettes de la taxe sur le tabac qui a été utilisée pour financer la dette du stade olympique entre 1976 et 2006. Au moment de la création de cette taxe provinciale, il était prévu que 48 % des recettes seraient utilisées à cet effet. (Source: calculs de l’IEDM. Pour plus de détails, consulter l’Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l’alcool et le jeu»)

274,4 milliards $

L’Institut économique de Montréal prévoit que la dette du Québec atteindra 274,4 milliards $ le 31 mars 2015. D’ici là, le principal facteur d’accroissement de la dette sera les dépenses d’infrastructure qui devraient ajouter 5,3 milliards $ à la dette du Québec. (Source: Institut économique de Montréal)

5 millions

Chaque année, 5 millions de Canadiens vont prendre l’avion à partir des États-Unis plutôt que dans un aéroport canadien. Les tarifs de base des compagnies aériennes ne sont pas très différents, mais les taxes font qu’un aller-retour à partir d’un aéroport canadien coûte en moyenne 428$ de plus que le même voyage à partir des États-Unis. (Source: Conference Board du Canada, «Driven Away: Why More Canadians are Choosing Cross Border Airports», octobre 2012)

L’IEDM dans les médias

Budget 2015 : un pas dans la bonne direction
Billet de Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM, publié le 27 mars sur le blogue de l'IEDM du Journal de Montréal.

Le maire de Saguenay a raison
Texte d'opinion de Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM, publié le 12 mars dans La Presse.

Les listes d’attente dans le réseau de la santé au Québec et à travers le Canada sont un problème persistant qui détériore la santé et la qualité de vie des patients. Dans le cadre de son programme de recherche sur les soins de santé, le vice-président de l’IEDM, Jasmin Guénette, est allé rencontrer des professionnels et des patients pour mieux comprendre les effets néfastes des listes d’attente.

Voir le court documentaire...