Capsules économiques

Bookmark and Share
Archives:

1 %

La part des hôpitaux canadiens de propriété privée, à but lucratif ou non. En comparaison, 74 % des hôpitaux allemands sont privés. Comme au Canada, le système allemand est universel, c’est-à-dire que tout le monde peut se faire soigner, sans égard au revenu. Par contre, le patient allemand peut choisir où il veut se faire soigner. Que ce soit dans un hôpital privé ou public, il est assuré de se faire rembourser. L’Allemagne réussit ainsi à avoir un des meilleurs systèmes de santé au monde, plus accessible et à un coût plus faible qu’au Canada.

339 $

C’est le coût additionnel annuel que le système de gestion de l’offre impose aux ménages canadiens les plus pauvres, ce montant représente 2,3 % de leurs revenus. Les politiques canadiennes de gestion de l’offre ont été mises en place dans les secteurs du lait, de la volaille et des œufs dans les années 1970. Elles ont pour objectif de protéger les agriculteurs des fluctuations de prix.

10 %

Au cours des 10 dernières années, la part de marché des producteurs de sirop d’érable québécois sur les marchés mondiaux est passée de 78 % à 69 %. Ces parts ont été récupérées principalement par les États-Unis et, dans une moindre mesure, par le Nouveau-Brunswick. Étant donné que les bénéfices associés au système de mise en marché québécois (stabilité du prix et de l’offre) profitent à l’ensemble des producteurs nord-américains alors que seuls les producteurs québécois assument les coûts, il y a fort à parier que la tendance à la baisse se maintiendra pour les années à venir.

1 226 353

Le nombre d’hectares de forêt brûlés au Canada la semaine dernière. En comparaison, l’industrie forestière québécoise a récolté une superficie moyenne de 279 974 hectares par année depuis 1993. En une semaine, les feux ont détruit au Canada 4,4 fois la superficie de forêt que les 9526 personnes responsables de la récolte forestière au Québec coupent en un an.

32,6 %

C’est le pourcentage que représente la somme des taxes payées par un automobiliste québécois lorsqu’il achète un litre d’essence à 1,32 $, soit le prix moyen de l’essence au Québec en date du 11 juin. En plus des taxes d’accise fédérale et provinciale, il doit en plus acquitter la taxe de vente du Québec. En revanche, un Albertain n’aurait payé que 1,08 $ pour un litre d’essence en raison de taxes moindres.

5 millions
Le Conference Board du Canada estime que chaque année, environ 5 millions de Canadiens choisissent de franchir la frontière des États-Unis pour partir en voyage d'un aéroport américain surtout à cause du prix élevé des billets d'avion à leur aéroport local canadien. Cet exode de passagers a été évalué à 2,4 milliards de dollars en pertes économiques en extrants et coûte au pays tout près de 9000 emplois par année.
83,72

Le montant maximum en dollars canadiens (60 euros) que les grecs peuvent retirer par jour. Les négociations avec ses créanciers ayant été rompues le 28 juin, le gouvernement grec a décidé de consulter la population. D’ici là, les banques sont fermées et les retraits d’argent sont limités. Pendant la semaine du 14 juin, c’est près de 6 milliards d’euros qui ont été retirés, en toute vitesse, alors que la silhouette du défaut de paiement de mardi apparaissait de plus en plus réelle. Depuis 2010, on estime que 80 milliards d’euros, soit environ 111,62 milliards de dollars canadiens ont été transférés à l’extérieur du pays.

20 000

Nombre de Québécois qui au 31 mars 2015 étaient en attente d’une chirurgie depuis plus de six mois dans le système public de santé. Dix ans se sont écoulés depuis le jugement Chaoulli, rendu par la Cour suprême du Canada en juin 2005. Le plus haut tribunal du pays statuait alors que lorsque le gouvernement n’est pas en mesure d’offrir un accès aux soins requis dans des délais raisonnables, l’interdiction de souscrire une assurance maladie privée brime le droit à la vie et à la sécurité des patients et va à l’encontre de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. Le jugement s’appuyait sur la prémisse selon laquelle les longs délais d’attente dans le système public de santé entraînent des souffrances et des blessures irrémédiables pour les patients, voire des décès prématurés dans certains cas.

60 %

Selon un rapport récent du Commissaire à la santé et au bien-être, plus de 60 % des visites à l’urgence des hôpitaux concernent des problèmes de santé mineurs qui pourraient être mieux soignées ailleurs. Étant nettement plus accessibles les soirs et les fins de semaines que les médecins, les pharmaciens occupent une place toute désignée pour prendre en charge plusieurs patients aux prises avec des affections mineures. Des responsabilités accrues conférées aux pharmaciens seraient susceptibles d’améliorer grandement l’accès aux soins pour les patients et de dégager des économies pour le réseau public de santé.

3e
Le Canada est le troisième plus grand producteur d’hydroélectricité au monde, derrière la Chine et le Brésil. En 2012, 376 TWh d’hydroélectricité ont été produits au Canada, soit 10,5 % de la production mondiale. Le Québec a produit 194 TWh d’hydroélectricité, ce qui représente 52 % de toute la production canadienne. Il est suivi par la Colombie-Britannique (64 TWh), Terre-Neuve (42 TWh) et le Manitoba (32 TWh). Chacune de ces provinces produit plus de 90 % de son électricité à partir de centrales hydroélectriques.
61 %

D’après un sondage réalisé par le Centre de recherche en analyse des organisations, 61 % des Québécois refusent de payer 50 $ de plus par mois pour leur électricité afin de permettre le développement des énergies renouvelables. 12 % des répondants sont prêts à payer une somme de 50 $ en plus, ce qui représente une augmentation d’environ 45 % de la facture d’électricité mensuelle moyenne par ménage. La facture moyenne actuelle est de 110 $.

L’IEDM dans les médias

Redonner Radio-Canada à son public: une recommandation du Sénat... et de l’IEDM
Billet de Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM, publié le 21 juillet sur le blogue de l'IEDM du Journal de Montréal.

Pour croître à nouveau, l'industrie des ressources doit être libre d'agir
Chronique de Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'IEDM, publiée le 21 juillet dans le Huffington Post Québec.

Les listes d’attente dans le réseau de la santé au Québec et à travers le Canada sont un problème persistant qui détériore la santé et la qualité de vie des patients. Dans le cadre de son programme de recherche sur les soins de santé, le vice-président de l’IEDM, Jasmin Guénette, est allé rencontrer des professionnels et des patients pour mieux comprendre les effets néfastes des listes d’attente.

Voir le court documentaire...

Capsules économiques

1 226 353 |

Le nombre d’hectares de forêt brûlés au Canada la semaine dernière. En comparaison, l’industrie...